Partout dans le monde le traitement des ordures ménagères est un énorme problème. La France produit chaque année 345 millions de tonnes de déchets dont 35 millions de tonnes de déchets ménagers. Sur ce total 42 % seulement sont recyclés ou compostés, 32 % sont incinérés et 21 % sont enfouis.
 
Les mesures prises par l’agglo de Fécamp visant à développer le recyclage et à réduire l’incinération ainsi que l’enfouissement sauvage ou contrôlé sont positives, et il convient de les saluer ! Dans les communes rurales, 2 bacs par foyer ont été distribués, 11000 bacs au total pour un coût de plusieurs centaines de milliers d’euros !
 
Le dispositif mis en place va faciliter le ramassage. Cependant, force est de constater que dans de nombreux villages, la mise en œuvre provoque déjà ici et là pagaille et mécontentement.
 
En effet, le Monsieur Rudologie de l’agglo a délibérément ignoré que de nombreux chemins sans issue,ruelles ou impasses bordés d’habitations existent où les camions collecteurs ne peuvent accéder. Dans ces cas, les riverains, parfois très âgés ou handicapés, sont tenus de transporter leurs bacs à l’endroit où se fera le ramassage. Or à cet endroit forcément ouvert à la circulation automobile, rien n’a été prévu pour rassembler toute une nuit dans de bonnes conditions de sécurité parfois jusqu’à une douzaine de bacs.
 
A Sassetot par exemple où les voies sans issue sont assez nombreuses et où se pose le problème particulier des Petites Dalles, rien n’a été fait pour résoudre les difficultés auxquelles les usagers sont confrontés alors qu’ils n’ont jamais été consultés ou informés.
 
Le Maire, 7ème vice-Président de l’agglo, dont le dévouement très particulier à sa commune est bien connu depuis « l’affaire Sissi » ne siègerait-il au bureau de l’agglo que pour percevoir l’indemnité versée aux…15 vice-Présidents ?
 
 
Pour en savoir plus, consultez le livret thématique « Déchets, nous n’en jetterons plus ! »
https://avenirencommun.fr/le-livret-dechets/