Il était difficile ces dernières années de critiquer le nucléaire et d’évoquer sa dangerosité. A fortiori si l’on habitait, comme à Sassetot, à proximité d’une centrale. C’était même pure folie d’oser avancer l’hypothèse d’une éventuelle fermeture de centrale !! Pensez donc : Des emplois bien rémunérés, une électricité propre, pas chère, sans CO2, l’indépendance énergétique du pays assurée etc… ! Le top !
 
Des voix critiques, diverses et compétentes, ont bien tenté, de se faire entendre, de dénoncer les mensonges, d’en appeler au réalisme, à la lucidité, à la responsabilité, en vain ! Vous voulez revenir à la bougie ? Le puissant lobby pronucléaire, l’État et la plupart des médias imposaient leur seul point de vue ! L’omerta était telle que jamais aucun débat sérieux,contradictoire et exhaustif n’a eu lieu, ni à l’Assemblée Nationale ni sur une chaîne de télé publique ! Un scandale ! Un scandale qui continue!
 
Aujourd’hui, les campagnes d’information et d’action de la France Insoumise, de Green Peace de Sortir du Nucléaire et autres associations et mouvements antinucléaires et écologistes révèlent que la dangerosité du nucléaire est au premier plan des inquiétudes des Français. Aucun réacteur n’est à l’abri d’une catastrophe pouvant être provoquée par des problèmes techniques, des erreurs humaines, des phénomènes climatiques, des actes de terrorisme, un conflit armé… De plus, il est démontré que les piscines de désactivation sont particulièrement vulnérables. (1) Le vieillissement des centrales, les incidents qui se multiplient partout, les fissures et autres anomalies constatées sur les cuves, mais aussi le transport et le stockage des déchets aggravent ces inquiétudes.
 
Un accident nucléaire aurait des conséquences considérables en vies humaines, son coût social serait incalculable de même que son coût financier et il entraînerait le sacrifice et l’abandon d’importants territoires.
 
NB : nous avons emprunté le titre de cet article a celui du livre de deux journalistes d’investigation, indépendants, Hugues DEMEUDE et Thierry GADAULT (Flammarion 2018)
 
Vous pouvez également pour en savoir plus sur le thème de l’énergie et du nucléaire,vous procurer gratuitement le livret de la France Insoumise réalisé par un large groupe de travail animé par Jean Marie BROM, physicien, directeur de recherche au CNRS et Anne HENRY ingénieur de recherche à EDF
 
(1)voir le documentaire « Sécurité nucléaire : Le grand mensonge »