7 ans après Fukushima le premier ministre Japonais de l’époque raconte :
 
«  TOKYO a failli ne plus exister avec la catastrophe de Fukushima, et cela aurait entraîné la fin du Japon. Il faut arrêter toutes les centrales nucléaires partout dans le monde. Le risque encouru n’est pas acceptable »
 
Naoto Kan vient de passer 5 jours en France. A l’Assemblée Nationale, à l’initiative de la FRANCE INSOUMISE il a rencontré et échangé avec les élus qui le souhaitaient ainsi qu’avec de nombreux journalistes. (a noter que Nicolas Hulot n’a pas daigné venir saluer l’ex premier ministre. Une muflerie !),
 
Mr Naoto Kan a aussi, en présence des associations antinucléaires et des mouvements écologistes, tenu des conférences de presse à la mairie de Strasbourg et au Parlement Européen. Les 15 et 16 mars, il a visité en extérieur l’EPR et la centrale de Flamanville et l’usine de retraitement de La Hague.
 
 
Pour en savoir plus https://lafranceinsoumise.fr/2018/03/13/video-conference-de-presse-naoto-kan-ancien-premier-ministre-japonais/