La méfiance et la défiance envers les journalistes et les médias n’est plus une particularité des régimes dits autoritaires et des dictatures. Dans son rapport 2018 des libertés de la presse dans le monde, Reporters Sans Frontières remarque que même les gouvernements démocratiques se montrent de plus en plus hostiles à la liberté de l’information.
 
Mais, selon RSF, certains leaders politiques dont Jean Luc Mélenchon auraient une responsabilité en participant au dénigrement de la profession de journalistes.
Dans un pays comme la France qui pointe en mauvaise position à la 33e position sur 180 pays concernant la liberté de la presse, dans un pays où les grands médias seraient détenus à 90% par 8 milliardaires, cette liberté de la presse serait mise à mal par…Jean Luc Mélenchon ? Il vaut mieux en rire !  Aude Lancelin de la web télé « Le Média » dispense sur ce rapport de RSF quelques explications bienvenues.
 

 
Et puis, si vous n’avez jamais pu voir Le documentaire édifiant « Les nouveaux chiens de garde » et comprendre pourquoi une certaine presse est tant critiquée, je vous invite à le visionner