Chaque femme et chaque homme qui accepte d’être candidat·e au nom de La France insoumise souscrit à la Charte suivante :-

  • Faire campagne sur la base du programme national « L’avenir en commun » et défendre son programme européen
  • Siéger au sein du groupe qui sera constitué et auquel La France insoumise aura décidé de participer
  • Respecter la discipline de vote des député·e·s insoumis·es lorsqu’une décision collective est prise conformément au programme l’Avenir en commun et son programme européen
  • Accepter d’être référent·e dans le cadre d’une répartition territoriale des député·e·s européen·ne·s
  • Répondre aux demandes de réunions publiques des groupes d’action de La France insoumise lorsque le calendrier le permet
  • Travailler au développement d’un parti européen
  • Reverser 25% de son indemnité de mandat à La France insoumise
  • Les candidates et candidats s’engagent à avoir un comportement exemplaire et pour cela à :
    Renoncer à leur mandat local en cas d’élection comme député·e afin de respecter le principe de non-cumul et se consacrer pleinement à leur mandat ;
  • Signer la charte de l’association indépendante ANTICOR
  • S’engager à n’avoir aucun comportement donnant lieu à du harcèlement ou des violences sexistes ou sexuelles
  • N’accepter au cours de leur mandat aucun don, cadeau ou prêt, de nature à les influencer pour favoriser les intérêts d’une personne privée ou d’une personne morale et dénoncer publiquement toute tentative de corruption avérée ;
  • Lutter contre toutes les dépenses somptuaires et contre tout ce qui serait un privilège en inadéquation avec la stricte fonction représentative de l’élu·e ;
  • Respecter les procédures de transparence proposées par la France insoumise,
  • Poursuivre tout au long du mandat le travail d’échanges avec les associations, syndicats, réseaux ou collectifs rencontrés au cours de la campagne.
  • Publier un compte rendu de mandat régulier
  • Les candidates et candidats doivent être à l’image des valeurs que porte la France insoumise et de la diversité de la société française. Ils/elles doivent aussi représenter les classes populaires aujourd’hui exclues du champ de la représentation politique.
  • Le comité électoral national, représentatif de la France insoumise – donc incluant aussi des représentants de toutes les forces y participant – veillera à la répartition des candidat·e·s sur le territoire et au respect, de la diversité sociale du pays et de la diversité politique des signataires de La France insoumise.
  • Le comité électoral garantit le déploiement du mouvement sur l’ensemble du calendrier électoral (européennes, municipales, départementales, régionales). Pour éviter la répétition de candidature individuelle à chaque élection, il veille à la répartition des forces vives de la France insoumise sur les 4 échéances électorales à venir.