AGRICULTURE ET BIEN ETRE ANIMAL…AMENDEMENTS REJETES !
 
La majorité LREM à l’Assemblée Nationale, y compris Stéphanie KERBARH, députée de notre circonscription, a voté contre  :
 
* l’interdiction de broyer les poussins mâles et les canetons femelles vivants,
* l’interdiction de castrer les porcelets à vif,
* l’interdiction des cages pour les poules pondeuses et pour les lapins,
* l’interdiction des fermes-usines,
* L’encadrement de la durée de transport maritime d’animaux vivants,
* l’interdiction de l’étourdissement des volailles par électronarcose,
* l’interdiction de l’étourdissement des cochons au dioxyde de carbone,
* la mise en place du contrôle vidéo dans les abattoirs,
* l’interdiction de l’abattage sans étourdissement préalable,
* l’utilisation du sexage in ovo pour la filière ponte, on continue donc à faire naître des individus pour les broyer vivants.
 


« RESPECTER LES ANIMAUX, C’EST AFFIRMER NOTRE HUMANITE »  Jean Luc Mélenchon

https://youtu.be/y28hfSAa06g
 
Intervention de Jean-Luc Mélenchon à l’Assemblée nationale le dimanche 27 mai 2018 dans le cadre du débat sur le projet de loi agriculture et alimentation. Le président du groupe « La France insoumise » a traité la question du bien-être animal. Il a expliqué comment le système agricole actuel, parce qu’il répond à des logiques industrielles, rend intenable la prédation de l’homme sur la nature et finit par considérer les animaux comme des choses et non des êtres sensibles. Traitant à la fois des questions écologiques, économiques, morales et culturelles liées à l’agriculture, il a expliqué pourquoi il fallait désormais avancer vers une agriculture paysanne et une modification de nos pratiques alimentaires. Enfin, il a affirmé que notre empathie pour les animaux n’était pas de la mièvrerie mais l’une des preuves les plus brillantes de notre humanité.