Communiqué de presse

Campagne d’inscription sur les listes électorales.
 
Participation des groupes d’action FI sur le marché de Fécamp le 10 novembre 2018.
 
En 2017, 4 millions de personnes étaient non-inscrites les listes électorales (soit l’équivalent du nombre d’inscrits cumulés de Paris, Lyon et Marseille !). Autant de personnes qui ne peuvent exercer leurs droits de vote auxquelles s’ajoutent parfois les 7 millions de malinscrit·e·s (souvent pour cause de déménagement) qui ne peuvent pas toujours voter (procuration arrivée trop tard, difficulté à trouver un électeur ou une électrice qui vote dans la même commune). Et c’est en premier lieu les jeunes, les personnes les moins diplômées et celles ayant acquis la nationalité française qui sont le plus exclues ou éloignées de la citoyenneté. L’oligarchie qui règne sous la Ve République s’accommode très bien de cette « dissolution du peuple » qui n’a plus de souveraineté.
 
Faire une campagne d’inscription sur les listes électorales, c’est donc donner la possibilité à chacun et à chacune de reconquérir sa voix politique, d’être à nouveau souverains, c’est-à-dire de pouvoir changer radicalement l’avenir du pays et donc sa propre vie. C’est aider à reconstituer le peuple dans une dynamique pour réécrire de A à Z la règle du jeu. Plus nous serons nombreux à investir les listes électorales, plus nous aurons de forces pour balayer le petit nombre de puissants (l’oligarchie) qui gouvernent sans le peuple et contre ses intérêts.
Les Groupes d’actions fécampois de la France insoumise participent activement à cette campagne nationale d’inscription sur les listes électorales et tiendront un stand sur le marché de Fécamp le samedi 10 novembre. Un ordinateur relié à Internet permettra cette inscription. Nous invitons les citoyen.n.es à apporter leur pièce d’identité et un justificatif de domicile s’ils souhaitent s’inscrire par procuration.
 
Cette présence sur le marché sera aussi l’occasion d’accueillir sur le stand les sympathisants et plus largement la population afin de recueillir leurs attentes. Un questionnaire sera mis à leur disposition à cet effet.
L’action se poursuivra l’après-midi par un porte-à-porte pour inscrire des personnes qui ne pourraient pas ou n’auraient pas le temps de se déplacer en mairie.