C’est une révolte ? Non Monsieur MACRON c’est une révolution citoyenne !
 
Les Gilets Jaunes sont l’honneur de la France, pas des casseurs !!
 
Nous vivons actuellement avec les Gilets Jaunes (GJ) une page particulière de l’histoire de France. La situation est quasiment insurrectionnelle et son avenir est très incertain. Tout dépendra de la réponse qu’E. Macron, le mal-aimé, apportera à la colère, à l’exaspération et à la détermination de ces insoumis de GJ très divers, et plus largement de la majorité des français.
 
Soit notre monarque responsable des violences sociales à l’origine de la fronde populaire et donc des violences inacceptables, garde le cap avec son habituel mépris pour les gens et choisit le pourrissement, la force et l’affrontement au détriment des intérêts du pays. Soit il propose une issue bien tranquille,démocratique et sociale.
 
Que le peuple puisse dire ce qu’il veut !
 
Dans le 1er cas la révolte se poursuit et probablement s’étend, à la jeunesse comme à tous les secteurs de la Société.
 
Par contre, si la réponse est positive comme le pays tout entier l’espère, elle doit être bien concrète et émancipatrice. Concrète en termes de pouvoir d’achat : augmentation significative du SMIC, des petites retraites, annulation immédiate de la surtaxe sur les carburants… En termes de fiscalité : rétablissement de l’ISF, suppression du CICE, réforme des impôts…En termes de démocratie le retour aux urnes ! La parole au peuple !
 
Si Macron et nos gouvernants se bornent à gagner du temps et/ou à recourir à des demi-mesures pour tenter de désamorcer la colère en blablatant dans les salons de l’Elysée alors il faut craindre le pire !
 
Rappelons tranquillement que le mouvement des Gilets Jaunes, spontané et populaire, est issu très majoritairement de la France rurale et périurbaine. Un mois après son apparition, très largement soutenu par les français, il continue, en dépit des violences inacceptables que nous condamnons, d’exprimer avec force et détermination le trop plein de colère et le ras-le-bol de millions de français.
 
Avec une énergie bouillonnante, les GJ crient haut et fort, parfois confusément parfois même de façon anarchique, le refus tout à la fois de l’augmentation des carburants, de la vie chère, de l’austérité, du chômage,des boulots de merde, mais aussi de l’injustice sociale, des inégalités criantes… Le refus des fins de mois impossibles pour des millions de familles! Ce refus, c’est globalement celui d’une politique et d’un gouvernement qui accable la majorité des français et particulièrement les plus démunis. C’est celui d’un monarque prétentieux et méprisant que les manifestants invitent à marcher …vers la sortie ! « Macron démission » crient déjà d’innombrables pancartes dans le cortèges et sur les ronds-points !
 
Aujourd’hui, les GJ sont rejoints et aidés, pas récupérés, dans l’action par celles et ceux de plus en plus nombreux organisés ou non, syndicalistes, militants associatifs et politiques, lycéens, étudiants, tous pacifistes, qui ne veulent plus de cette politique au service des très très riches !
 
Entendez-les Mr Macron ! La situation est grave et le temps presse ! L’incendie que VOUS avez allumé risque fort de s’étendre dangereusement.