Parmi les soutiens les plus fanatiques d’E. MACRON, beaucoup estiment qu’il devrait céder sur une revendication quasi unanime des Gilets Jaunes, à savoir le rétablissement de l’ISF. Ces gens-là se moquent bien de l’injustice fiscale et des inégalités abyssales entre le smicard et le milliardaire. Ils pensent qu’une telle décision pourraient sinon mettre fin au mouvement populaire des Gilets Jaune, du moins l’affaiblir, le diviser.
 
Ils rêvent ! D’ailleurs, dans la lettre à ses sujets, le souverain prend soin de préciser qu’il n’est pas question de remettre en cause les décisions prises en faveur des ultra-riches et des entreprises du CAC 40 c’est à dire, notamment, le CICE (40 milliards en 2019 ! 100 milliards ces dernières années !)…et la suppression de l’ISF !
 
Pourquoi de la part de MACRON un tel acharnement à enrichir encore plus les ultra-riches ? Eh bien parce qu’il leur doit tout ! Il est à l’Elysée parce que les milliardaires en ont ainsi décidé et qu’ils ont mis à son service l’énorme force médiatique dont ils sont propriétaires (9 milliardaires possèdent 90 % des médias). Et ce sont eux également qui ont, pour l’essentiel, assuré le financement de sa campagne électorale.
 
Les récentes et très officielles révélations de la Commission Nationale des Comptes de Campagne et des Financements Politiques (CNCCFP) sont, de ce point de vue, très intéressantes. Hélas, et pour cause, les médias les ont ignorées.
 
Elles indiquent qu’environ 350 à 400 mécènes ont versé à LREM le plafond autorisé soit 7500 euros puis 4600 euros en faveur du candidat Macron. Les généreux donateurs viennent des beaux quartiers de Paris, de Neuilly, et autres territoires huppés. Mais aussi d’expatriés dans les paradis fiscaux. 100 000 euros viennent de Suisse, 100 000 du Liban et près d’un million de la City de Londres.
 
La City a fourni plus d’argent à Macron et à LREM que les contributeurs des 9 plus grandes villes de province réunies !
 
Les milliardaires et leurs médias l’ont fait roi : il leur en est reconnaissant !