… Obtenir des réponses à nos questions, c’est une toute autre histoire !
 
L’actualité du mouvement des Gilets Jaunes, mouvement sans précédent dans l’histoire sociale par sa longueur, nous obligeait il y a quelques mois à rencontrer Madame Kerbach, députée de la 9e circonscription.
Lorsque la longue liste des revendications nationales des Gilets Jaunes a commencé à circuler sur les réseaux sociaux, les Insoumis fécampois se réjouissaient de noter que de très nombreuses propositions du programme L’Avenir en commun répondaient à ces attentes. Notre programme voyait donc juste…
 
Par un travail remarquable et remarqué des députés de la France Insoumise, de nombreuses propositions avaient été faites à l’Assemblée nationale. Des propositions de loi et des amendements qui auraient pu répondre à ces revendications, ont tous été rejetés en bloc par la macronie. Nous étions très curieux d’échanger sur ces propositions et de connaître les positions de vote de Madame la Députée.
 
Pendant près d’une heure, Madame la Député nous a baladés sur des sujets locaux certes pas inintéressants mais bien éloignés de l’objet de notre visite. Allant jusqu’à chercher à attirer notre sympathie en se plaignant du mauvais traitement de Madame le Maire de Fécamp à son égard… Que la majorité règle ses petites affaires entre-elle et laissons place aux sujets qui nous préoccupent nationalement. Evoquant un autre rendez-vous à suivre, la Députée mit fin à l’entretien, nous proposant de lui laisser la liste de nos questions, ce qui fut fait.
 
Quelques semaines plus tard, en l’absence de réponse, nous avons de nouveau listé nos questions par mail. Hélas, toujours le même silence. Un échange aussi vif que bref au cours d’une cérémonie a permis d’apporter une réponse claire : Madame la Députée estime ne pas avoir à justifier ses positions de vote concernant les propositions de la France Insoumise. Si ! Madame la Députée, votre devoir d’élue vous oblige à rendre compte de vos actions devant le peuple, quel qu’il soit !
 
Il est vrai que les consignes sont claires dans le clan En Marche : pas de co-signature d’amendements ou de propositions de loi issus de l’opposition. Et quand ces propositions sont soumises au vote, c’est le rejet systématique et le petit doigt bien plaqué sur la couture du pantalon ! En bloc, comme des moutons, aucun écart n’est possible. Plus de doute maintenant, notre Députée fait bien partie du troupeau !