J’aime aller avec les copains distribuer les tracts de la France Insoumise sur le marché de Fécamp ! C’est un lieu animé, joyeux, où règne une ambiance amicale et « bon enfant », presque familiale ! On côtoie Mr et Mme TOULEMONDE, le vrai peuple de Fécamp dans sa diversité. Ici, pas de milliardaire ! Un lieu particulièrement fécond en rencontres de toutes sortes, parfois très inattendues, les unes plus ou moins agréables, enrichissantes, voire heureuses, les autres plus ou moins fâcheuses, voire hostiles mais c’ est rare. Affronter cette diversité d’opinions, de réactions et de sensibilités, c’est tout l’intérêt et le plaisir de ce type d’action militante sur le terrain.
 
En ce dernier week-end de distribution avant les Européennes, la plupart des gens que j’aborde en les invitant à ne pas s’abstenir d’aller voter et en leur remettant un tract me remercient gentiment, parfois avec humour, le plus souvent sans commentaire. D’autres refusent le papier : «  moi, je n’fais pas de politique !  » ou « l’Europe, ça ne m’intéresse pas !  » ou encore  » Mélenchon ,ah non !  »  J’ai envie de leur dire qu’à mon avis ils se trompent mais le plus souvent ils s’éloignent en refusant tout échange.
 

« J’AI PEUR ! » m’a dit une vieille dame de 86 ans,

en posant son panier tout en parcourant des yeux le tract que je venais de lui donner «  OUI j’ai peur ! Oh pas pour moi  qui suis au bout du rouleau ! Pour mes petits enfants, pour tous les jeunes ! J’ai peur de la haine et des idées racistes et fascistes qui gagnent partout en France et en Europe. Je ne vais pas vous raconter ma vie Monsieur mais croyez moi, j’ai des raisons d’avoir peur. En 1933 quand je suis née, l’ennemi c’était le juif ! La suite vous la connaissez ! Aujourd’hui l’ennemi c’est le musulman, l’arabe, les réfugiés que les gouvernements laissent crever par milliers en Méditerranée ! Oui j’ai peur ! Faut pas laisser faire ! »
 

L’HYPOCRISIE de la Députée.

Les allées du marché réservent décidément des surprises. En effet, quand je quitte avec regret l’honorable vieille dame habitée par ses souvenirs et préoccupée de l’avenir des jeunes, j’aperçois une femme apparemment très excitée. Elle est entourée de sacs et elle brandit des petits drapeaux européens. J’observe son manège : elle distribue ses drapeaux à tous et elle offre aux femmes accompagnées d’enfant de beaux sacs en tissu blanc où le mot « Renaissance » est imprimé en rouge ou en bleu. Aux petits enfants elle donne des ballons gonflables dont parfois elle amorce elle-même le gonflement. Quel souffle ! On m’informe que cette dame quasiment inconnue n’est autre que la députée LREM de notre circonscription Mme Kerbarh ! Je m’approche et lui remets le tract de la France Insoumise en l’interpellant poliment : « Vous semblez bien aimer les enfants Mme la Députée ! En vérité, vous ètes venue sur le marché de Fécamp jouer la comédie et tromper les gens. Quelle hypocrisie ! Honte à vous !  » Malgré ses protestations, je lui rappelle qu’au Parlement elle a, en effet, voté pour que la durée d’enfermement des enfants réfugiés venus de Syrie, d’Afganistan ou d’Afrique, passe de 45 à 90 jours ! Or Mme la Députée est bien informée, elle sait que les centres de rétention où sont parqués ces enfants et leurs parents auxquels rien n’est reproché sont, pour la plupart, de véritables prisons sans hygiène et sans confort.
Totalement indifférente à mes propos, l’honorable Députée continue de souffler dans le ballons…
Les problèmes de morale et de conscience ne la concernent pas !