UNE EXIGENCE : assurer la pérennité du transport des handicapés à Fécamp !

 
«  L’HUMAIN D’ABORD ! » Plus que jamais cette formule lancée par les Insoumis doit s’imposer pour résoudre le problème de transport des jeunes et adultes handicapés que le centre Fécampois Les Courlis accueille au quotidien. Un problème que l’on peut résumer ainsi : c’est le Département qui assure la prise en charge financière des handicapés mais pas leur transport. Or, au centre Les Courlis (que gère l’Association des Papillons Blancs 76) sur 49 jeunes et adultes en situation de handicap mental, 26 viennent de toute la région.
 
Jusqu’à présent leur transport était assuré par une société de cars dont les tournées avaient été aménagées à cet effet et les Papillons Blancs participaient à la dépense à hauteur d’environ 30 000 euros par an. Mais ils ont été invités par le Département à mettre fin à cette participation de sorte qu’à la rentrée prochaine, si aucune solution n’est trouvée, les 26 handicapés privés de transport seront contraints à rester chez eux avec tous les problèmes qu’on imagine pour les familles.
 
De plus, la réduction des effectifs de la structure d’accueil fécampoise entraînera une perte financière mettant en péril la fragile existence de l’établissement.
 
Alors, faut-il exclure ces handicapés au prétexte qu’ils sont éloignés de la structure d’accueil ?
Rappelons que selon la loi, le handicap n’est pas une affaire privée. C’est à la collectivité au sens large qu’il incombe d’aider les familles, de maintenir et de développer une politique de solidarité et d’en garantir l’accès à tous.
 
⇒Signez la pétition lancée par des parents réunis en collectif.
 
⇒La page Facebook du Collectif des Parents des adultes « COURLISiens » de Fécamp.