Et l’on reparle de la SAUR et des pratiques peu scrupuleuses dans la gestion de l’eau !
 
Mediapart épingle cette semaine le ministre Olivier Dussopt, l’ex socialiste qui en tant que député en 2017, avait voté contre le budget avant d’accepter quelques semaine plus tard un poste de secrétaire d’État rattaché au ministre des comptes publics. Un homme peu scrupuleux qui selon les informations de Mediapart, s’est fait offrir des œuvres du peintre Gérard Garouste par un dirigeant local de la Saur, l’un des leaders français du marché de l’eau, en affaires avec la municipalité dirigée à la même période par le même Dussopt. Après avoir évoqué à Mediapart un cadeau d’« un ami », l’ex-député a finalement reconnu un « cadeau de l’entreprise » et indique qu’il va le « restituer ».
 
Veolia, Suez, la Saur les trois grands groupes privés de l’eau en qui font de l’argent sur le dos des usagers et leurs factures d’eau. Localement, le collectif « Eau bien commun canton de Fécamp« , n’a de cesse de dénoncer les abus de la gestion par délégation de service public et de pointer la gestion opaque de nos élus du territoire.
 
A propos d’élus locaux doit-on rappeler ici que le 8 mars 2018, Estelle Grelier, directrice du développement à la Saur, s’est déclarée comme lobbyiste sur le site de la Haute autorité pour la transparence de la vie publique ? L’excellent ouvrage de Vincent Jauvert, « Les voraces. Les élites et l’argent sous Macron » (dont nous vous recommandons la lecture !), nous informe qu’en juin 2018, deux mois après son recrutement, Estelle Grelier « va voir les élus d’Annonay, le fief d’un copain, l’ex-député socialiste Olivier Dussopt… Elle se rend ensuite dans le Limousin où elle rencontre maires et conseillers municipaux. Elle va aussi à Saint-Etienne, Denain, Grenoble… Partout, elle vante les mérites de Saur aux élus. Ceux-là même dont elle était la secrétaire d’État quelques mois auparavant. A priori, ce n’est pas illégal. Moral ? »… Tiens donc !
 


Lien vers l’article de Médiapart