⇒  Votre Article :  PN FÉCAMP MUNICIPALES 2020
 
Mme Gesquière,
 
Il est désolant qu’une journaliste aussi expérimentée que vous, qui a suivi cette campagne de près, se permette de réinventer les faits afin de contribuer à la petite musique que joue l’équipe de Patrick Jeanne depuis janvier dernier. Notre liste Fécamp Citoyenne Écologique et Solidaire s’est constituée suite à l’appel de militants insoumis et communistes locaux, nous avons tenu une conférence de presse mi novembre 2019 pour expliquer notre démarche, nous avons été les premiers à travailler sur l’élaboration d’un programme et d’une liste, nous ne sommes pas des trublions arrivés au dernier moment pour « diviser la gauche. » Toutes les personnes qui ont rejoint cette liste l’ont fait pour l’originalité de cette démarche participative et se sont retrouvés dans les valeurs qu’elle défendait et notamment le refus de se retrouver derrière Mme Grelier, symbole local de l’abandon par une certaine gauche de l’âme qui avait fait son histoire.
 
Il n’y a pas de guéguerre, de zizanie ou de problèmes d’égo qui ne sont bien souvent que le prisme simpliste par lequel les commentateurs voient le fait politique mais une cohérence de notre part qui s’est heurtée dans un premier temps à l’incapacité de monsieur Jeanne à couper les liens amicaux qu’il avait avec Mme Grelier afin de retrouver la confiance de ceux qui ne voulaient plus de cet ancien monde, puis à la trahison du responsable local du PC après plus de deux mois de travail commun, trahison durement ressentie par l’ensemble des fécampois qui avaient rejoint ce qui s’appelait à l’époque « Fécamp : à vous de décider » et qui avaient déjà participé à plusieurs ateliers programmatiques alors même que la possibilité d’une liste Jeanne était plus qu’ incertaine.
 
La suite est simple, c’est sous l’influence des non encartés que le groupe décidait de poursuivre sous un nouveau nom (puisque Jacques Louiset du PC nous avait interdit par voie juridique d’utiliser l’ancien choisi en commun mais déposé par eux à notre insu, ambiance –  copie de la lettre ci-dessous). Nous n’avons donc pas rejoint une autre liste puisque ce sont les mêmes personnes sauf les communistes démissionnaires qui ont continué l’aventure sous une autre appellation. Ceci, vous êtes censée le savoir, madame.
 
Par ailleurs, Estelle Grelier n’a jamais été contrainte d’abandonner à cause des insoumis mais il est vrai que c’est sous la pression d’éléments politiques et syndicalistes extérieurs à la FI que Patrick Jeanne et ses nouveaux amis communistes ont dû se résoudre à lui demander de se retirer après la parution du livre Les Voraces dont la reprise dans la presse nationale des bonnes pages la concernant, commençait à faire tâche. Pas que la presse locale en ait fait grand cas d’ailleurs mais passons.
 
Pour résumer il n’y a jamais eu de désunion puisqu’il n’y a jamais eu d’union. Pas faute d’avoir essayé de notre part puisque nous avions rencontré monsieur Jeanne à plusieurs reprises dès l’été dernier. Pour l’anecdote, après l’épisode du retrait surprise d’ E. Grelier l’équipe Jeanne a insisté pour discuter avec Stéphane Talbot pour réfléchir à une possible fusion qui en fait se limitait à 4 généreuses places (et pas les meilleures) sur leur liste et bien sûr aucune évocation du programme qui était pourtant la base de cette campagne pour nous. Comment mieux illustrer nos différences !
 
Pour information, après discussion avec quelques camarades, la liste Fécamp Citoyenne Écologique et Solidaire se réserve le droit de vous demander un droit de réponse dès lors qu’on aura contacté l’ensemble des candidats.
 
Cordialement,
 
Vautier David, insoumis fécampois et membre du collectif Fécamp Citoyenne Écologique et Solidaire
par mel le 29 06 2020 23h45
 
@GA HTES FALAISES