Aucune description disponible.
 
La République s’indigne.
 
Ah ! la parole libère. Les mots « hydro- alcoolique » sont lâchés. Qu’est- ce vous allez faire maintenant de vos pensées dé culpabilisantes pour la rentrée du 2 Novembre ?
 
Vous allez faire cours avec la peur dans les conditions que vous dénoncez, accepter gentiment le télétravail.
 
Comme d’hab,  RIEN, RIEN, RIEN.
 
Vous allez laissé le virus de la honte s’installer confortablement dans vos classes.
 
Mettez-vous à la place des jeunes élèves (futurs citoyens).
 
Qu’est ce qu’ils attendent de vous ? Des actes, de l’action, de l’exigence, de l’ autorité, du courage. Ils veulent travailler dans de bonnes conditions (groupe de 15 élèves).
 
Comme vous sans la peur au ventre, sans les accusations dont ils sont victimes ( Propagation du virus). Vous êtes des adultes qui peuvent changer l’école demain ?
 
Qu’est-ce que vous allez faire RIEN, RIEN, RIEN. Vous êtes muselés, accablés, désorientés. Vous êtes devenus des otages cupides de ce système hiérarchique, de soumission ( réformes, télétravail,… ) de domination ( protocolaire, salaire gelé, statut,..)
 
C’est vous la République ? Qu’attendez-vous pour agir ? Je vous plains, corps fatigués du RIEN. La république ne peut rien faire pour vous et je ne peux rien sans vous.
 
Cela dit les mots-passant, réagissez!
 
 

AK