Communiqué Eau bien commun – Canton de Fécamp 7 décembre 2020

 

 
Une marée verte de suspicions, tel est le titre de l’article publié dans le Paris-Normandie du 6 décembre 2020. La journaliste a rebondi sur l’une des observations déposées par le Collectif dans le cadre de l’enquête publique sur le projet d’extension d’élevage de porcs et d’agrandissement du plan d’épandage des digestats (VOIR ICI et ICI).
 
Sans parler de marée verte, nous évoquions le risque d’accroissement du développement des algues vertes sur le littoral du canton de Fécamp, algues déjà présentes aux Petites-Dalles au niveau des Catelets. Bien que l’article n’évoque pas les Petites-Dalles et la spécificité des Catelets, la journaliste a interviewé quelques experts. Pour l’un d’eux, il n’est jamais anodin d’ajouter des nutriments (ruissellement de nitrate, azote…) dans un écosystème. Il prévient que « Ça profite toujours à une espèce » et que « les nitrates, dans l’eau, peuvent fertiliser le phytoplancton toxique. C’est ce qui entraîne les arrêtés réguliers interdisant la pêche à pied ».
 
L’observation du Collectif Eau bien commun canton de Fécamp est donc tout à fait pertinente.

Achetez et lisez la presse locale

Une marée verte de suspicions