Il était une fois les hérauts de l’unité
 
Après les élections de juin où la liste Pour Fécamp, emmenée par M. Jeanne (PS, PCF, écologistes, hamonistes, radicaux de gauche…) mise en minorité a clamé haut et fort que c’était la faute des autres mais qu’une remise en question n’a jamais effleurée, voici le temps venu des conseils municipaux et communautaires, leur mise en place avec leurs différentes commissions et délégations.
 
La majorité est bien sûre très représentée mais les huit élus de la minorité éclatée (rappelons-nous le premier conseil municipal où il a été annoncé que les trois élus communistes constituaient un groupe autonome) ont aussi toute leur place et sont nommés dans différentes instances. Et ce qui m’importe quand on se présente à une élection, c’est le programme que l’on porte auprès de ses concitoyens. Que l’on soit dans la majorité ou la minorité, l’important est d’apporter ses idées, d’en débattre et de les défendre sur les six ans de la durée du mandat. Mais qu’en est-il ? Où en sont-ils de leur programme ? Je pose la question.
 
Déjà, sur sept conseils communautaires, la minorité éclatée n’a jamais été au complet. Certains, plus que d’autres sont régulièrement absents, non excusés, sans procuration et même pour l’un d’entre eux, toujours absent. C’est un constat. Les électeurs apprécieront.
 
Ensuite, visiblement ces élus ne préparent pas ensemble les conseils municipaux et communautaires. Alors comment peuvent-ils défendre les idées de leur programme ? Parce qu’en toute logique, travailler ensemble permettrait de faire avancer certaines des propositions de leur programme commun. Et parler d’une seule voix me paraît avoir un impact plus fort que des voix dissonantes. C’est un constat.
 
Et aussi, travailler ensemble en amont, sur les dossiers proposés pour les différents conseils, confronter les avis et discuter stratégie de présentation pour convaincre, me semble plus cohérent et plus porteur que la petite phrase de chacun.
 
Pour terminer, je ne doute pas d’un certain travail effectué mais quelques interventions confuses de ces élus minoritaires ont de quoi me laisser dubitative. Quel gâchis !
 
Une insoumise