Cher Défi, j’ai deux ou trois choses à te dire
 
Je m’interroge.
 
Je sais bien que tous n’ont pas le même bagage mais que chacun est capable d’apporter sa contribution à la gestion de sa commune. C’est surtout dans les différentes commissions que les élus peuvent le mieux s’exprimer. Le groupe est plus petit, les sujets sont moins nombreux même s’ils sont complexes et on peut vraiment comprendre et réfléchir ensemble en toute conscience. Mais dans les différents syndicats (syndicat des eaux, de l’énergie, des bassins versants…), ce n’est pas la même chanson.
 
Ce qui m’inquiète le plus, c’est de voir des élus, délégués par leur commune ou l’Agglo, siéger dans des syndicats pour lesquels ils n’ont absolument aucune compétence ni compréhension.
 
Il en est ainsi du SIAEPA de Fécamp-Sud Ouest (d’autres aussi je le sais). J’ai assisté de nombreuses fois à leurs réunions qui sont publiques mais que les élus voudraient, me semble-t-il, secrètes puisqu’il est très difficile d’obtenir leurs dates voire impossible. D’ailleurs je suis allée voir sur le site de l’Agglo, il n’y a rien, rien de rien. Rien non plus sur les panneaux d’affichage officiels.
 
Que je t’explique, cher Défi. Les délégués élus, le président et les vice-présidents arrivent, s’installent autour d’une grande table après avoir échangé quelques mots de politesse pendant que la secrétaire de séance pose devant chaque délégué l’ordre du jour avec les dossiers correspondants. Arrive aussi le délégataire, celui qui nous distribue l’eau, qui l’assainit et qui la facture cher. Ici, il s’agit de Veolia que tu connais sûrement.
 
Le président ouvre donc la séance et demande l’approbation du compte-rendu de la réunion précédente. Tout le monde est d’accord parce que, figure-toi, les délégués l’ont là devant eux ce compte rendu, ne l’ont pas eu avant, donc pas eu le temps de le lire. Alors hop, ils sont d’accord. On perd moins de temps ainsi. Ensuite, le président déroule l’ordre du jour, présente les différents points avec Veolia pour expliquer. Et là, les bras m’en tombent. Écoute ça cher Défi. Le président demande de voter sur des dossiers que les élus ont sous les yeux pour la première fois et n’ont pas eu le temps d’étudier. Mais si, je t’assure, c’est comme ça ! Et que font les élus ? Ils ne posent pas de questions. Même s’ils ne comprennent rien (j’en connais), ils approuvent. Tu vois cher Défi comment nos services publics sont gérés !
 
Mais attends cher défi, autre chose de plus grave. Normalement, quand un citoyen demande les documents publics, il les reçoit et l’affaire est réglée. Tandis que là, ce syndicat SIAEPA Fécamp sud-ouest fait tout pour ne pas les donner. D’autres aussi. À chaque fois, c’est la bagarre. L’association Eau Bien commun canton de Fécamp (EBCCF) que tu connais aussi, a écrit plusieurs fois à la CADA (commission d’accès aux documents administratifs) pour les obtenir. Bien sûr, les syndicats plient et les fournissent. Mais quelle perte de temps ! Tu trouves ça normal ?
 
Qu’ont-ils à cacher ? Leur choix aveugle ? Leur incompétence ?
 
Vraiment, cher Défi, je me demande pourquoi les citoyens sont mis à l’écart ?