Hommage aux 146 femmes mortes sous les coups de leur conjoint en 2019.
 
Même si en 2020 le nombres de femmes décédées dans ces mêmes circonstances a diminué, il n’en reste pas moins que l’objectif est de tendre vers le zéro.
 
Nous sommes tous responsables, car, lorsque nous savons, nous n’osons pas faire.
 
– La peur me paralyse, elle m’empêche de réfléchir.
– Je me demande si je suis sûre de ce que j’entends, est-ce que j’entends bien ?
– Est-ce que la femme voudrait que j’intervienne ? Est-ce que l’homme va venir me casser la gueule si je bouge ?
 
Faire un bilan rapide et efficace, ce n’est pas facile. Il faut pourtant apprendre à le faire.
 
Protégeons-les, protégeons-nous, protégez-vous !
 
CR  une insoumise