Cher Yannick Jadot
 
Ta lettre m’inquiète sur la sincérité de ta réunion. Déjà expliquer que tu veux vraiment la présence de Jean-Luc Mélenchon alors que tu as décidé d’une date sans rien nous demander et que tu savais qu’il n’était pas en France ça fait plus manœuvrier qu’unitaire.
 
Ensuite tu as l’air de ne pas vouloir entendre nos arguments. L’histoire jugera ceux qui ne sont pas capables de réagir dans l’unité d’action face aux lois et au discours liberticides et discriminatoires. Tu fais de cette impérieuse nécessité un à côté de ta réunion.
 
Conclure du coup un pacte de non agression serait déjà bien utile et comparer nos projets aussi. D’ailleurs nous le proposons depuis longtemps et nous le faisons déjà avec toi dans d’autres cadres.
 
Par contre nous répétons notre refus de jouer au «plus unitaire que moi tu meurs». Laisser entendre qu’une fumée blanche annonçant un candidat commun peut sortir de ta réunion alors que ton propre mouvement annonce sa primaire en septembre peut paraître un peu politicien.
 
A moins que tu ne veuilles convaincre tout le monde qu’il est possible de se rassembler derrière le candidat aujourd’hui largement le mieux placé et du coup discuter de son programme ? Dans ces cas là je comprends que tu veuilles vraiment la présence de Jean-Luc.
 
Source Eric Coquerel Twitter 13 avril 2021

ImageImage