Plus de 80 % de l’humanité vit sous des cieux inondés de lumière artificielle et le tiers de la population de la planète ne peut jamais voir la voie lactée.
 
La pollution lumineuse nuit à la vie animale nocturne et perturbe les cycles biologiques de beaucoup d’êtres vivants de la planète, ajoutons aussi que cette pratique tout comme celle des illuminations de fin d’année est aussi un vecteur de dépenses énergétiques supplémentaires.
 
Une mesure qui semble aller dans le bon sens, remontant à 2012, est enfin entrée en vigueur depuis le dimanche 1er juillet 2018 : l’obligation d’éteindre les enseignes lumineuses et les vitrines chaque nuit, entre 1h et 6h du matin. Cependant, cette mesure est jusqu’à présent peu appliquée et suivie de peu d’effets, en particulier à Fécamp.
 
C’est pourquoi les Insoumis fécampois ont décidé d’alerter Madame le Maire par courrier afin que les commerçants fécampois se mettent tous en conformité avec la loi.