« Nous demandons au Président de la République de se présenter pour 5 ans de plus ».
 
Cet appel frénétique au monarque est lancé par Aude de Castet créatrice et animatrice d’un « Comité de soutien à Emmanuel Macron » dans l’agglomération de Fécamp.
 
Aude de Castet, jusqu’à présent inconnue des Cauchois est conseillère municipale à Sassetot-le-Mauconduit, élue sur la liste du Maire, M. Scarano.
 
Macroniste jusqu’au bout des ongles et activiste toute dévouée à sa politique, elle est aussi, à Paris, directrice de la revue « Sociétal » qui regroupe d’éminents entrepreneurs, représentants de médias, experts en entreprises et autres érudits triés sur le volet. Une revue où de hauts responsables de Total, de Véolia, de BNP Paribas, LVMH, etc. réfléchissent et échangent sur les problèmes de l’emploi, de la protection sociale, de la santé et même de l’écologie.
 
On peut « Construire un monde différent grâce aux entreprises » affirme sans rire Aude de Castet en prônant… la taxe carbone !
Cette fille de bonne famille est venue en toute modestie propager le bonheur dans nos campagnes… « J’ai besoin de me confronter à la réalité du terrain » dit-elle.
 
En d’autres temps, alors étudiante, elle expérimentait d’autres terrains et vivait innocemment d’autres aventures sous la bannière du GUD (groupe union défense).
Le GUD était une organisation étudiante d’extrême extrême-droite ouvertement fasciste, antisémite, raciste, anti cocos, anti socialos, anti UNEF.