Les riverains du Chemin du Bois ( une dizaine de familles) ont adressé au Maire et vice Président de l’agglo le 17 mai dernier une pétition appelant à mettre fin à la situation pénalisante, injuste et discriminatoire dont ils sont victimes concernant le ramassage des ordures ménagères.
 
Quels sont les faits ?
 
Ces riverains sont contraints, chaque semaine de rassembler leurs bacs jaunes et gris à l’angle de la rue des 24 marches et du chemin du Bois.
 
Le trajet aller- retour peut représenter jusqu’à plusieurs centaines de mètres ce qui n’est pas sans créer beaucoup de difficultés aux personnes âgées, seules ou malades. Or le chemin du Bois est une voie communale macadamisée au même titre que les autres rues du village. Deux voitures peuvent s’y croiser, ce qui est fréquent, et la circulation automobile, en principe interdite sauf aux riverains, y est de plus en plus importante.
 
La raison pour laquelle le ramassage au porte à porte n’a jamais été effectué, serait l’impossibilité pour les véhicules de collecte de faire demi tour en l’absence d’un aménagement de la voirie à l’extrémité du chemin du bois. Le service technique de l’agglo s’en tient fermement à cette explication. Il refuse, jusqu’à maintenant, l’idée de bon sens suggérée par les riverains consistant à utiliser un véhicule collecteur de petite taille… comme il en existe à l’agglo !!
 
Par ailleurs il affirme, faussement semble t-il, que le maire s’opposerait à tout éventuel aménagement de la voirie en invoquant le classement en zone naturelle protégée des terrains situés au-delà de l’extrémité est du chemin du bois.
De son coté la mairie considère que le problème est de la seule compétence de l’agglo dont elle attend la solution… Cet irresponsable jeu de ping-pong n’est pas du tout apprécié des pétitionnaires surtout au moment où les avis d’impôts fonciers leur révèlent l’importance de la taxe « ordures ménagères »
 
Les riverains pétitionnaires
sassetot le Mt 16/XI/2021