Mon vieil ami quasi nonagénaire que je retrouve de temps en temps au marché de Fécamp martèle cette phrase de Bertholt Brecht à tous ceux avec qui, devant une bière ou un café il aime discuter, philosopher, évoquer le passé, refaire le monde. Un monde qui, selon lui, se déshumanise sous nos yeux, où l’Histoire, le droit international, le droit à la paix et à la vie tout simplement sont de plus en plus bafoués et foulés aux pieds un peu partout.
 
Ainsi en Europe, il n’arrive pas à y croire, c’est à nouveau la guerre ! L’Ukraine indépendante envahie par les Russes, écrasée par les bombes de Poutine, sans la moindre justification. « Un crime de guerre au même titre que l’invasion américaine en Irak » estime Noam Chomsky. Poutine criminel de guerre au même titre que Bush !
 
En France aussi le désordre s’installe et se développe déplore mon ami. Les milliardaires triomphent, sur les plateaux télé les dominants exultent ! Les droits et les libertés se rétrécissent. Les services publics sont sacrifiés. Et les soldats français sont engagés au Sahel mais aussi, de plus en plus nombreux au sein de l’OTAN. Le climat, l’école, la santé ? Ils attendront ! Les plus démunis également….
La société  régresse, notre pays se droitise, voire s’extrême droitise ! L’apparition de Zemmour dans le paysage politique et son impact hélas non négligeable sont un symbole fort de cette régression. Xénophobe, raciste, antimusulman forcené, et sans doute un brin dérangé, Zemmour prône un mythique « grand remplacement ». Et les médias des milliardaires l’accueillent généreusement et avec sympathie même quand il falsifie grossièrement la réalité historique. Ainsi il ose prétendre que Pétain et le régime pronazi de Vichy auraient protégé les juifs de la déportation et de la mort. Or l’histoire réelle, scientifique, confirme le rôle actif de Pétain aux ordres de Hitler dans la persécution de juifs et ce, dès octobre 1940 (loi d’internement des juifs étrangers) et jusqu’en 1944 en passant par les innombrables rafles dont celle, tristement célèbre du VEL d’HIV.
 
Aujourd’hui, si l’on additionne les scores estimés par les sondages, de Zemmour et de Le Pen, on constate que l’extrême droite se situe autour de 30 % du corps électoral. Pour mon ami dont la famille, en partie juive, a beaucoup souffert pendant la guerre le constat est dramatique et inquiétant.
Que dire de Marine Le Pen, la fille bien élevée dans le luxueux manoir de Montretout et surtout dans les valeurs très morales de son papa tortionnaire en Algérie ? (voir sur Google : «l’homme au poignard de Le Pen»). Rappelons que le FN devenu RN a été sauvé de la faillite après 2017 grâce à la fois au fric des oligarques russes proches de Poutine mais aussi d’ escroqueries et de blanchiment d’argent sale.

 
Sur le marché de Fécamp mon ami s’amuse en période électorale à observer le comportement des distributeurs de tracts de droite et d’extrême droite. «Crois-moi dit-il, ce sont des moments révélateurs d’une grande hypocrisie. Une tromperie qui ne trompe personne mais qui peut parfois révéler des surprises. Par exemple j’ai appris que les quelques bourgeois macronistes bien cossus venus sans doute pour la première fois de leur vie distribuer des tracts étaient recrutés et chapeautés par une certaine Aude de Castet.» Conseillère municipale à Sassetot où ses parents ont une résidence secondaire, elle se revendique macroniste de la première heure et ne cache pas, à quelques mois des élections législatives, son intention de devenir Députée de la 9ème circonscription. Cinquantenaire aujourd’hui elle s’efforce de dissimuler un pédigrée encombrant. Elle ne se vante pas d’avoir lors de ses études peu brillantes milité activement au GUD une organisation antisémite et fasciste impliquée dans de nombreux meurtres. Quelques années plus tard, rêvant sans doute d’aristocratie et de vie de château, elle a épousé Anne-Charles François Marie-Joseph Arnaud De Gontaut-Biron Marquis de Saint- Blancard et de Biron. (ouf!) Madame la Marquise donnera 2 héritiers mâles à son époux avant de divorcer.
 
Oubliées aujourd’hui les barbouseries du GUD et les expéditions violentes contre l’UNEF ! Oubliés le Marquisat, la caste nobiliaire et le faste des bals au château ! «Désormais, sous la bannière de Jupiter le Président des riches, il faut se préparer à convaincre les gueux de voter pour moi ! Mon slogan : Je suis des Vôtres !»