Collectif des Hauts Camps: réunion zéro

Une « réunion zéro » s’est tenue à la Maison de Quartier du Ramponneau le 26 octobre 2022. Les habitants du quartier, dont bon nombre des membres du Collectif des Hauts Camps, ont rencontré M. Lefebvre, directeur de 3FNormanvie (ex-IBS) et ses collaborateurs, en présence de M.Roussel, maire de Fécamp et d’élus municipaux.

Cette réunion devrait en appeler d’autres, où les habitants pourront exprimer leurs remarques et leurs propositions. Le Collectif fera tout ce qui est en son pouvoir dans cette démarche participative.

Compte-rendu de la réunion de quartier 26 octobre 2022

Maison de Quartier du Ramponneau Fécamp

Personnes présentes

Pour 3F Normanvie (fusion de IBS et Sodineuf) :

M. Cédric Lefebvre, directeur. M.Fourmont, cadre technique. Mme Carles, responsable de l’antenne de Fécamp. Mme Clément. Mme Espier

Pour la municipalité de Fécamp (présents dans la salle) :

M.Roussel, maire. M.Demondion, adjoint aux services techniques . Mme Tessier, adjointe au logement . Mme Delalandre, adjointe à la proximité. Mme Jaure, conseillère municipale

Une cinquantaine d’habitants du quartier, dont les représentants du Collectif des Hauts Camps

M. Lefebvre présente le projet de démolition, en argumentant sur :

– le coût financier trop important d’une réhabilitation pour un produit fini moins intéressant sur le plan de l’isolation thermique et de la distribution des pièces qu’une construction neuve. Aucune étude de comparaison des prix n’est cependant évoquée.

– la petite surface des maisons qui ne font qu’environ 53 m² alors que la demande est sur des logements familiaux de 80 m² (T4)

– la difficulté à les rendre accessibles à des personnes âgées ou PMR à cause de l’accès par des marches à l’entrée principale

Le projet est donc de démolir et de reconstruire autant de maisons (28) répondant à des normes écologiques supérieures aux normes exigées actuellement. Il s’agira de T4 accolés avec jardins et garages, d’environ 80 m² sur des parcelles de 125 à 250 m².

Dates à retenir :

– 7 novembre 2022 : diagnostic amiante plomb
– 13 novembre 2022 : arrêté du dernier permis de démolir
– 30 novembre 2022 : études de conception
– décembre 2022 : consultation des entreprises
– 2e trimestre 2023 : début du chantier de démolition durée 10 mois
– 2e trimestre 2024 : démarrage chantier reconstruction
– 2e trimestre2025 : livraison prévisionnelle

Des photos de plusieurs projets terminés dans d’autres communes sont projetées, mais pour l’instant aucun architecte n’a été nommé pour le projet Hauts Camps.

La réunion d’aujourd’hui est qualifiée de « réunion zéro , dans le cadre d’une démarche «participative». Les habitants seront consultés de nouveau quand le projet en sera au stade de l’esquisse, au printemps 2023.

La parole est donnée à la salle.

L’idée d’un béguinage proposée par Dominique est plutôt accueillie favorablement pat M.Lefebvre, à voir comment l’intégrer au projet.

Sylvie intervient pour défendre la préservation des maisons actuelles, en mettant en avant l’intérêt patrimonial et écologique et en rappelant que la préservation est accord avec le PLUI. M.Lefebvre admet l’intérêt patrimonial et promet que l’architecte en tiendra compte dans les nouvelles constructions. Il affirme que 3F Normanvie est sensible à l’argument écologique et que tous les matériaux issus de la démolition seront recyclés. En réalité, il admet plus tard que l’amiante sera enfouie et non inertée et fait silence sur le devenir des fenêtres en plastique et des chaudières.

Jacques fait état de son inquiétude concernant l’ensoleillement des maisons de la rue Toutain. Il est indiqué que les maisons seront en retrait de la rue actuelle afin de pallier le problème et de permettre une circulation plus facile.

Des locataires de 3F dans les « maisons galets » se plaignent que les travaux de rénovation dans leurs logements, prévus en septembre 2022, n’aient toujours pas commencé et qu’aucune nouvelle date du démarrage des travaux ne leur soit indiquée. Ils mettent en doute la fiabilité des dates données pour le chantier des Hauts Camps. Mme Carles promet un démarrage rapide des travaux des maisons galets.

Une angoisse concernant les personnes qui seront logées dans les nouvelles maisons est exprimée par un des participants.

Un problème est soulevé concernant un bâtiment annexe d’une maison galet dont le mur est mitoyen avec une maison à démolir. La solution n’est pas apportée pour le moment.

Une question est posée sur les réseaux dans les rues concernées par le chantier de reconstruction. Actuellement, les eaux pluviales et usées ne sont pas séparées. Cela sera-t-il fait au moment de la reprise de voirie ? Les propriétaires seront-ils tenus de faire des travaux dans leurs maisons pour séparer les eaux ? De même, le réseau électrique et la fibre seront-ils enterrés ? La voirie du bout de la rue Toutain est-elle concernée ? Des réponses évasives sont données sur le sujet.

La séance est levée.