Mi-juin les bénéficiaires de l’aide alimentaire de la Croix-Rouge française à Henri-Dunant ont trouvé porte close. La distribution des colis aux personnes souvent en grande précarité a été interrompue pour une durée indéterminée. Pour toute explication, un simple mot affiché sur la porte d’entrée.
 
La présidente de l’unité locale des Hautes Falaises, en place depuis treize ans a été poussée vers la sortie par une partie des membres du bureau. Les bénévoles lui ont mis la pression et elle a fini par démissionner. Cet épisode a entraîné des démissions au sein du bureau.
 
Il est tout à fait regrettable que par ces temps de crise, des bénévoles d’une très ancienne association d’aide humanitaire dont l’un des objectifs est l’action sociale, puissent pour des raisons de conflits internes, laisser sur le carreau environ 120 bénéficiaires.
 
Souhaitons que dès la rentrée de septembre, tout rentre dans l’ordre et que la priorité revienne en cette période très difficile à l’aide aux plus démunis.