Pas de « carabistouilles » dans le combat écologique !

J’avais été séduit par le discours plutôt sage de Pierre Rabhi et la démarche des Colibris. J’ai adhéré à une époque, à ce courant de pensée où chacun est invité à prendre sa part pour préserver la planète jusqu’au jour où j’ai pris conscience que, cette manière de penser le monde, se révèle néfaste par… Poursuivre la lecture Pas de « carabistouilles » dans le combat écologique !

Publié le
Catégorisé comme Ecologie

Avant qu’il ne reste plus que des poissons en plastique…

L’association WWF révélait en 2017 que selon une étude menée par les scientifiques de l’Université de Kiel, si l’Homme continue de surexploiter ce que donnent les océans, les poissons pourraient totalement avoir disparu du globe d’ici 2050. L’année 2014 a été le théâtre d’un de ces tournants qui passent inaperçus. Pour la première fois dans l’histoire… Poursuivre la lecture Avant qu’il ne reste plus que des poissons en plastique…

Publié le
Catégorisé comme Ecologie

Reporters Sans Frontières de déraison ?

@le média

La méfiance et la défiance envers les journalistes et les médias n’est plus une particularité des régimes dits autoritaires et des dictatures. Dans son rapport 2018 des libertés de la presse dans le monde, Reporters Sans Frontières remarque que même les gouvernements démocratiques se montrent de plus en plus hostiles à la liberté de l’information. Mais,… Poursuivre la lecture Reporters Sans Frontières de déraison ?

Lettre ouverte aux lycéens

@joyeux reclus

  Je me fais le relais de cette lettre ouverte publiée par Alexandre Duclos, enseignant, chercheur, adressée aux lycéen.ne.s mais plus spécifiquement à celles et à ceux à qui l’on va fermer la porte des universités, qui ne pourront pas bénéficier de leur droit à l’éducation, qui n’accéderont pas à l’éducation supérieure, en bref, à celles… Poursuivre la lecture Lettre ouverte aux lycéens

Revivez la fête à Macron en photos et vidéos

@joyeux reclus

Dans une ambiance chaleureuse, des milliers de manifestants ont répondu à l’appel de François Ruffin et Frédéric Lordon en descendant dans les rues de Paris pour « faire la fête à Macron ». La France insoumise a marqué sa forte présence dans le défilé qui a réuni beaucoup d’associations, de syndiqués et de partis politiques.