Pas de politique sans langage

#conditionhumaine J’ai envoyé à son père la photo d’un élévateur parqué à l’entrée de la gare de Bréauté-Beuzeville. Le soir je reçois un message vocal de mon fils. Une discussion au sujet de ma photo.– Je ne sais plus comment s’appelle cette machine, dit-il au petit.– Escafadeur ?– Je n’ai pas compris.– Ça c’est une… Poursuivre la lecture Pas de politique sans langage

Il n’y a pas de péché originel

#conditionhumaine Avant le commencement, ceux qui sont sur le point de devenir les humains sont dans la nature comme le sont les autres mammifères : vivants et communicant entre eux sans langage donc sans souvenir articulé, sans reconstruction perpétuelle du passé. Ils sont présents, et le présent c’est l’éternité. Aux moments de satiété, l’existence leur est… Poursuivre la lecture Il n’y a pas de péché originel

Nous sommes politiquement responsables

La simplification d’un geste fait espérer une économie de temps ou d’argent. Elle aboutit souvent à un encombrement du quotidien. C’est beaucoup plus simple de prendre une photo qu’il y a cinquante ans. Le geste est devenu minimal.

Clairement

Le numérique ça pique 11 inspiré d'une photo d'Elisa Ventur (sur unsplash)

Les dix articles précédents de cette rubrique qui prendra fin avec 2023 ont brossé un état des lieux du numérique d’aujourd’hui. Ce n’est pas réjouissant.

Je n’ai pas l’esprit libre

Le Numérique ça pique 10 / inspiré d'une photo d'Elisa Ventur

Si toi aussi tu as le sentiment que tu ne fais plus ce que tu veux de l’argent que tu as gagné, raconte ton histoire sur tes réseaux sociaux avec le hashtag #stopnumeriqueviolent.

Le risque téléphone

Le Numérique ça pique 9 / inspiré d'une photo d'Elisa Ventur

On a déjà parlé ici des enjeux de sécurité. Du casse tête des mots de passe. Quand mon banquier m’a vanté la clé numérique mise en place pour sécuriser mes achats en ligne au moyen de l’appli bancaire sur mon smartphone, j’ai répondu du tac au tac que mon téléphone était l’élément le plus faible de mon système d’information.

Avenue du général Degol

le numérique ça pique 8 / inspiré d'une photo d'Elisa Ventur

J’habite rue Miriam Makeba. Une rue toute neuve. Quand l’immeuble a été terminé, on nous a donné son adresse : rue Myriam Makeba. Le cadastre s’était trompé sur le prénom de la grande dame. Il a enregistré la rue avec la mauvaise orthographe dans son système d’information sensé être référentiel. Petite erreur nombreuses conséquences. 

Une autre moi-même

le numérique ça pique 7 / inspiré d'une photo d'Elisa Ventur

J’ai déménagé. J’ai résilié le contrat de ma box chez Orange et suis repartie avec eux sur un nouveau contrat. Au terme de démarches fastidieuses j’avais fini par tomber sur une opératrice charmante, je me souviens qu’elle appelait d’Alsace.

Protéger, empêcher

Le numérique ça pique 6 / inspiré d'une photo d'Elisa Ventur

Un mot de passe ça ne se confie pas, ça ne s’écrit nulle part. Forte de savoirs acquis à l’adolescence dans des romans d’espionnage, j’ai tenu bon jusqu’en 2015.

Le peuple souverain recule…

Le numérique ça pique 5 / inspiré d'une photo d'Elisa Ventur

Le numérique souverain nous enc☠😈😤 On se lève et on proteste #stopnumeriqueviolent Paroles de Marie-Joseph Chénier, musique d’Étienne-Nicolas Méhul, le Chant du départ a célébré la victoire des armées de la République à Fleurus le 26 juin 1794. Maman nous le chantait quand nous étions petits. « Le Peuple souverain s’avance : Tyrans descendez au cercueil… Poursuivre la lecture Le peuple souverain recule…